Châtelet-les-Halles et Gare du Nord : Noirs et Arabes dans le viseur - Statistiques Populaires - CRAN


Châtelet-les-Halles et Gare du Nord : Noirs et Arabes dans le viseur

Châtelet-les-Halles et Gare du Nord : Noirs et Arabes dans le viseur

En juin 2008, le CRAN avait fait réaliser un sondage par le CSA pour connaître l'ampleur réelle des contrôles au faciès en France. Cette enquête montrait que les personnes appartenant à une minorité visible avaient au moins deux fois plus de risques d'être contrôlées que les autres. Pour la première fois était démontrée en France la réalité du contrôle au faciès, grâce aux statistiques ethniques mises en place par le CRAN.

Un an plus tard, Fabien Jobard et René Levy, chercheurs au CNRS, ont mené une enquête qui confirmait ces premiers résultats. Ils se sont postés à Châtelet-les-halles et à Gare du Nord, et ont fait le constat suivant.
« Selon les sites d’observation, les Noirs couraient entre 3,3 et 11,5 fois plus de risques que les Blancs d’être contrôlés au regard de la part de ces deux groupes dans la population disponible à être contrôlée par la police (ou la douane).

Les Arabes ont été généralement plus de sept fois plus susceptibles que les Blancs d’être contrôlés ; globalement, ils couraient quant à eux entre 1,8 et 14,8 fois plus de risques que les Blancs d’être contrôlés par la police (ou la douane) sur les sites retenus, également au regard de la composition de la population disponible. Les entretiens de suivi réalisés avec les personnes qui venaient d’être contrôlées donnent à penser que les Noirs comme les Arabes subissent d’ordinaire davantage de contrôles de police que les Blancs. »