Brasserie Barbès : un ghetto dans le ghetto ? - Statistiques Populaires - CRAN


Brasserie Barbès : un ghetto dans le ghetto ?

Brasserie Barbès : un ghetto dans le ghetto ?

Un ami du CRAN s'est rendu à Barbès, quartier où les Arabes et les Noirs sont très majoritaires, tout le monde le sait.

Ainsi l'enquête menée le 9 novembre entre 20h et 20h30 dans le Panorama, le Paradis et e Relais, trois bars typiques du quartier, donne les résultats suivants : Arabes : 67, 7 % Noirs : 13 % Blancs : 19,3 %

Mais au cœur de ce quartier, se distingue la Brasserie Barbès, qui a récemment ouvert ses portes. L'enquête a permis d'examiner le nombre de personnes, et leur distribution ethnique, le 2 novembre 2015, entre 20h et 20h30.

Blancs : 87% Non-Blancs : 13%

Le magazine Slate avait déjà évoqué ce contraste, dans un article de juin 2015 : « Ce qui a choqué les premiers critiques qui ont visité la brasserie et ses environs, c’est l’impression d’une coupure entre une clientèle blanche et aisée à l’intérieur et des immigrés du quartier exclus des festivités sinon par le videur, du moins par les prix, ou a minima par l'ambiance qui y règne. On parle, recense un article des Inrockuptibles, de « Zoo pour riches », « d'une carte prétentieuse et chère » ou encore d' « une maison de maître de champ de coton »...